COVID-19
COVID-19

VISANT À AMÉLIORER LE CONTENU NUMÉRIQUE Algeria Web Awards est de retour

ESI > Articles > VISANT À AMÉLIORER LE CONTENU NUMÉRIQUE Algeria Web Awards est de retour

revue de presse

Cette compétition est une opportunité pour les amateurs d’informatique.

Après le succès de l’année dernière, lors de sa 1re édition, la compétition Algeria Web Awards revient en force cette année. En effet, sous le slogan «Ensemble… faisons le pas pour un Web algérien meilleur», le club scientifique de l’Ecole nationale supérieure d’informatique (CSE) et l’entreprise Tamayez organisent la deuxième édition de cette prestigieuse compétition, destinée à élire les meilleurs sites Web algériens, le 27 avril de l’année en cours.

Intégrant tous types de contenus Web, à savoir les fans pages sociales, les sites Web classiques, les applications mobiles ou les blogs personnels… etc., cette compétition vise à améliorer le contenu numérique national et encourager les gens à le faire et ce, en récompensant les meilleurs sites Web algériens dans diverses catégories, telles que entreprise, administration, immobilier, média… Ainsi, chaque site Web présenté sera évalué par un jury spécialisé dans le domaine et sera élu selon un ensemble de critères comme étant le meilleur site Web de sa catégorie. De ce fait, les organisateurs informent que cette 2e édition d’Algeria Web Awards 2013 est ouverte à toute personne physique ou morale qui voudrait soumettre son site Web, blog ou page sociale, en arabe, berbère, français ou anglais du 17 janvier au 22 février prochain alors que la phase de vote et d’évaluation finale se déroulera du 1er au 17 avril 2013. Il convient de rappeler que la 1re édition de cette compétition a connu la soumission de 436 sites Web, 35 agences Web et des dizaines de freelancers. Aussi, les catégories culture et divertissement, entreprise et blog ont enregistré une grande attention. C’est donc une opportunité pour les développeurs et les amateurs de nouvelles technologies de développer leur propre plate-forme numérique et son contenu qui consiste un sérieux problème en Algérie. Celle-ci accuse un manque flagrant non seulement en termes de contenu numérique mais aussi en matière d’infrastructures d’hébergement de sites Web. Ce qui fait que pas moins de 95% de nos sites Web sont hébergés à l’étranger. Les 5% restants, soit 700 sites Web, sont hébergés au niveau du Cerist. Ils appartiennent généralement aux institutions, aux entités commerciales ou aux associations agréées. Aussi, il est temps pour l’Algérie de développer son contenu numérique afin de rattraper son retard dans les TIC, du fait qu’elle dispose des compétences hautement qualifiées.

We are using cookies to give you the best experience. You can find out more about which cookies we are using or switch them off in privacy settings.
AcceptPrivacy Settings

GDPR