COVID-19
COVID-19

Celle qui m’ouvrira la porte « Histoire d’un jeune couple » Par TORCHIAT Yahia

ESI > Articles > Non classé > Celle qui m’ouvrira la porte « Histoire d’un jeune couple » Par TORCHIAT Yahia

 Celle qui m’ouvrira la porte

« Histoire d’un jeune couple »

 

SALIM et SALIMA étaient des camarades à l’école primaire, des copains  au lycée et des amis à l’université.

Apres ces trois importantes phases qu’ils ont vécues ensemble, ils se marient dés l’obtention de leurs diplômes d’études supérieures.

Ils vivent en harmonie jusqu’au jour où les gens du quartier, les voisins en particulier et même leurs parents les regardaient de travers, les traitaient de stériles et en leur disant : Pourquoi vous ne divorcez pas puisqu’après cinq ans de mariage vous n’avez pas encore d’enfants.

Comme ils s’aiment très bien, la seule et unique solution de sauver leur mariage : C’est d’aller là où personne ne les connait. C’est ainsi qu’ils se sont installés dans une petite ville où ils vivent tranquillement.

Trois ans après, on leur frappe à la porte à minuit ; SALIM et SALIMA se réveillent et se demandent qui peut les déranger à cette heure tardive. Pour satisfaire leur curiosité, ils se sont levés pour regarder par l’œil de bœuf : C’est mon père ! dit SALIM, je vais le faire entrer car il fait froid dehors.

-Non dit SALIMA : On s’est entendu qu’on n’a ni parents ni amis ; laisse le frapper il finira par s’en aller.

Quelques mois plus tard on vient encore leur frapper à la porte et comme par hasard à la même heure.

Allons voir qui ça peut être cette fois-ci ! C’est ma mère cria de joie SALIMA.

Eh bien ! Laisse la frapper elle finira par partir comme mon père lui répond SALIM.

-Non ! Mon chéri, vient la voir dans quel état elle est, le dos courbé, le visage pale et ridé ; elle ne te fait pas de la peine ?

SALIMA a réussi à amadouer son mari et elle a fait entrer sa mère.

Contrarié par ce qu’a fait sa femme contrairement à lui qui a négligé son père, cela lui a causé des remords.

Cette circonstance a fait naitre une mauvaise atmosphère au sein de ce merveilleux couple et ce, jusqu’au jour où SALIMA apprend à son mari qu’elle est enceinte.

Le jour de l’accouchement, la sage femme vient féliciter SALIMA en lui posant une charmante fille dans ses bras et aussi paradoxale que cela puisse paraitre : SALIMA a pleuré au lieu de se réjouir. Je ne vous comprends pas Madame (lui dit la sage femme) après tant d’années sans enfant vous devez être heureuse aujourd’hui.

Vous avez raison madame mais mon mari n’aime pas les filles. La discussion n’est pas terminée, voilà que SALIM s’amène avec un bouquet de fleurs bien garni.

Bonjour mesdames ! Qu’est ce qui ne va pas SALIMA ! Tu as une mauvaise mine, est-ce un garçon ou une fille ?

-c’est une fille !

C’est sûr que c’est une fille !

-oui ! Et la voilà

SALIM la prend dans ses bras et lui donne une douce bise.

-Apparemment tu es content d’avoir une fille (moi qui croyais que tu préfères un garçon) !

Tu te trompes ma chérie, non seulement je suis content mais je suis ravi et d’ailleurs, ce bouquet de fleurs je vais l’offrir à cette saga femme et quant à toi : je t’offrirai un jardin.

SALIM lève ses mains, regarde en haut et prie Dieu.

Ô  maître de l’univers, mon adorable créateur : je vous témoigne ma très vive gratitude pour m’avoir donné « celle qui m’ouvrira la porte »et pardonnez-moi pour avoir négligé mon père.

 

Par TORCHIAT YAHIA

« Mendiant de la paix »

 

We are using cookies to give you the best experience. You can find out more about which cookies we are using or switch them off in privacy settings.
AcceptPrivacy Settings

GDPR