COVID-19
COVID-19

Revue de presse. ElWatan à propos du salon de l’emploi

ESI > Articles > Revue de presse. ElWatan à propos du salon de l’emploi

Ils étaient nombreux, en cet après-midi du samedi 21 mai, à papillonner entre les stands du Salon de l’emploi à l’Ecole nationale supérieure d’informatique (ESI) d’Alger.

De jeunes étudiants très motivés cherchent auprès de la cinquantaine d’entreprises actives dans le secteur de l’IT (informatique et technologie), des postes de stage ou carrément d’emploi. «Pour cette 7e édition du Salon, nous avons enregistré l’inscription de plus de 250 étudiants», révèle fièrement Aizel Dounia, la présidente du club ETIC de l’ESI, organisateur du Salon. «Le club est constitué essentiellement d’étudiants de l’ESI, mais également d’autres universités. Notre objectif principal est de créer ce rapprochement entre les étudiants et les entreprises», développe-t-elle, en rappelant les événements organisés par le club et qui vont tous dans le sens du but assigné.

«Chaque année, nous organisons le ‘training camp’ pour apprendre aux étudiants comment faire valoir leurs compétences lors des journées en entreprise et, avant le Salon, nous mettons en place des ateliers de simulation pour la préparation de CV ou encore les entretiens d’embauche», énumère la présidente du club.

Article complet sur ElWatan

Face à leurs écrans, Samia Khedim et Yanis Bouda, deux ex-présidents du club ETIC (respectivement en 2010-2011 et 2012-2014), occupent aujourd’hui la place de recruteurs.

Dans leur stand, ils présentent leur nouveau projet appelé «RDV Toubib». Il s’agit d’une plateforme de rendez-vous chez le médecin par internet. Mis en service en janvier 2016, le site met à la disposition des visiteurs une liste de médecins, par spécialité, selon la zone géographique.

En plus, l’internaute peut prendre rendez-vous chez le praticien de son choix en fonction de ses horaires de disponibilité. «Nous comptons actuellement une soixantaine de médecins souscripteurs dans différentes spécialités. Nous enregistrons entre 300 et 1000 visites du site par jour et avons 17 000 fans sur les réseaux sociaux», assure Samia, qui révèle que l’idée est venue d’une pénible expérience dans la salle d’attente d’un médecin.

«Ce projet qui gère la disponibilité des médecins a été classé second lauréat dans le concours national de Total des start-up en mars dernier», affirme-t-elle. S’agissant de leur participation à la 7e édition du Salon de l’emploi du club ETIC, Yanis affirme être à la recherche de profils pour des stages et éventuellement le recrutement. «Comme toute entreprise, on est à la recherche de la tête bien faite et de jeunes qui ont la double qualité de l’agilité et la polyvalence», instruit-il.

Très à l’aise dans leur entreprise, les deux ex-présidents restent reconnaissants au club ETIC. «Le club est très formateur. En organisant ce genre de Salon et en favorisant la mise en place de liens entre l’école, les étudiants et les entreprises, les membres du groupe développent plein de qualités. En fait, comme pour ce Salon, les organisateurs se jettent en plein dans le monde de la communication et acquièrent du savoir managérial, ce qui manque terriblement dans le monde de l’entreprise», développe Samia.  

Dans un autre stand, Ferhat Menguellet, l’un des gérants de l’agence Glaxiom, spécialisée dans le développement de logiciels informatiques, de sites internet et autres, affirme que sa participation au Salon de l’emploi du club ETIC a bouleversé sa perception des stages et des stagiaires. «Ce Salon a changé l’image qu’on avait sur le stagiaire et les stages en général.

D’ailleurs, entre nous (gérants de Glaxiom) nous avons supprimé ce mot ‘stagiaires’ de notre vocabulaire. Souvent, on a affaire à des étudiants très doués.

Certains ont même des capacités techniques qui nous dépassent», se réjouit-il. Le gérant de cette entreprise créée en décembre 2014, qui produit, entre autres, des logiciels de gestion pour les  commerçants (bijouteries, magasins d’habillement, céramique, salles de sport et établissements d’enseignement) et d’autres sur mesure pour les entreprises, compte recruter certains de ses stagiaires. «Nous avons découvert des éléments exceptionnels», affirme Ferhat.

Samir Azzoug
We are using cookies to give you the best experience. You can find out more about which cookies we are using or switch them off in privacy settings.
AcceptPrivacy Settings

GDPR