COVID-19
COVID-19

L’EcoNews interviewe notre ingénieur Hamza Benahcene

ESI > Articles > Non classé > L’EcoNews interviewe notre ingénieur Hamza Benahcene

hb

Ingénieur en informatique, fraichement diplômé de l’Ecole supérieure d’Oued Semar (Alger), Hamza Benahcene a créé une solution innovante dans le domaine des transports de marchandises. Une solution pour laquelle il a reçu, ainsi que les membres de son équipe,  plusieurs trophées notamment celui du Med-It 2012. La solution qu’il a mise au point permet d’augmenter le rendement des entreprises de transport, de réduire les coûts et de gagner du temps.

Source

L’Econews : Pouvez-vous nous donner quelques détails au sujet du projet que vous avez réalisé ?

M.Hamza Benahcene : Il s’agit d’une solution innovante dans le domaine de la gestion des transports de marchandises. Nous avons remarqué qu’il y avait beaucoup de lacunes dans ce domaine en Algérie. Ce qui nous a poussé à concevoir un système d’information, qui permet une gestion efficace du transport de marchandises en général.  C’est un projet qui inclut beaucoup d’acteurs économiques. Nous avons remarqué qu’il y a beaucoup de transporteurs qui laissent à l’arrêt leurs camions ou semi-remorques. Un problème qui n’est pas dû spécialement au manque de travail mais beaucoup plus à l’absence d’une  communication fiable entre eux et leurs clients potentiels. Avec ce projet, nous voulons rentabiliser les opportunités mal exploitées en Algérie, qui sont dues à une mauvaise communication dans ce domaine.

Quelles sont les avantages de votre solution?

Notre système est un système intelligent et innovant par rapport aux systèmes existants. C’est une solution qui est destinée à tous les acteurs du domaine des transports de marchandises. Par exemple, elle permet aux entreprises qui utilisent le transport de marchandises d’avoir accès à une base de données qui donnent toutes les informations sur la disponibilité des transporteurs de marchandises. Les transporteurs peuvent savoir, à tout moment, les besoins des entreprises.  Avec ce système, les entreprises peuvent gérer leurs flottes, maximiser leur travail, minimiser le temps et les coûts de transport et par conséquent diminuer la pollution et apporter un plus à l’économie du pays.  

Comment avez-vous fait pour passer de l’idée au produit?

Après avoir eu l’idée, nous avons participé à la formation dite «Ingénieur-Entreprendre» ici en Algérie, organisé par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique en collaboration avec  l’INSA de Lyon.  Cette formation  a pour objectif d’aider les ingénieurs, qui ont des idées innovantes, à créer  leurs startups. Cela, afin de participer au développement de l’économie nationale.

Nous avons été formés pendant six  mois dans les domaines de l’économie, notamment le management, le marketing et autres. Après cette formation, nous avons incubé notre projet  à l’Ecole supérieur d’informatique. Avec notre solution innovante, nous avons pris part à différents concours dans le domaine des technologies de l’information et de la communication (TIC).

Votre projet a obtenu des prix…

Oui et même à plusieurs reprises. Déjà durant la formation, il y avait une sélection finale et nous avons occupé la première place, parmi différents  projets dans différents domaines, à savoir l’informatique, l’agronomie, la  mécanique et autres.  

Ensuite, nous avons participé à plusieurs compétitions notamment Gist (global innovation science and technologie), une compétition d’innovation dans la science et la technologie et  une autre compétition à l’hôtel Sofitel, en présence de plusieurs investisseurs internationaux. Nous avons eu le troisième prix. Cela m’a  poussé davantage à participer dans d’autres concours. Je tiens à souligner que c’étais grâce à l’Algerian Star-up Initiative (ASSI), association présidée par M. Kkrimo Salem, un Algérien résidant aux Etats-Unis. L’ASI nous a mis en contact avec plusieurs organismes. Une association qui aide beaucoup les jeunes innovateurs.

J’ai participé, également, au concours des start-up du salon Med-It, une autre occasion qui nous a permis de rencontrer des conseillers de plusieurs ministères, notamment celui de la Poste et des Tic.

Donc il vous reste à concrétiser votre projet et à créer votre entreprise. Pour le faire, il vous faut des financements. Comptez-vous  financer vous-même ce  projet ou bien solliciter des aides ?

Effectivement, même si c’est un projet qui ne demande pas des sommes colossales, c’est, toutefois, un projet qu’on ne peut pas financer nous-mêmes. Et pour cela, nous aimerions bien avoir des aides étatiques et pourquoi pas des «Business angels» (ou les anges d’affaires), c’est-à-dire des groupes d’investisseurs qui aident les jeunes innovateurs à créer leurs propres entreprises.

Quel pourrait être le coût de la misse en place de votre entreprise?

Pour réaliser notre projet, il nous faut 4 à 5 millions de dinars, en plus des salaires des ingénieurs, les coûts du serveur web, la publicité ainsi que  la promotion.

Lahcene Brahmi

 

We are using cookies to give you the best experience. You can find out more about which cookies we are using or switch them off in privacy settings.
AcceptPrivacy Settings

GDPR