COVID-19
COVID-19

Conférences du CERIST

ESI > Articles > Non classé > Conférences du CERIST

 Dans  le cadre de la célébration du  25ème anniversaire du CERIST, des
manifestations  scientifiques sous forme de cycles de conférences ont été
organisées durant les deux mois mai et juin.

A cet effet, le comité chargé de l’organisation des festivités du 25ème
anniversaire du CERIST a  le plaisir de vous convier à la conférence que va
animer Pr.Joachim SCHOPFEL  Maître de conférences en sciences de
l’information et de la communication, Directeur de l’UFR Information,
Documentation et IST de l’Université Charles-de-Gaulle Lille 3, et ce le
lundi 28 juin 2010.

Cette conférence portera sur:

1-      Conférence sur " L’information  scientifique et technique – évolutions,
usages, enjeux »
Présentée par Pr. Joachim SCHOPFEL
Lieu : salle de conférence bloc B – CERIST
Date : lundi 28 juin 2010
Heure: 09h30

2-      Conférence sur « La littérature grise – un état de l’art séminaire »
Lieu : salle de conférence bloc B – CERIST
Date : lundi 28 juin 2010
Heure: 13h30


Thème 1 : L’information scientifique et technique – évolutions, usages,
enjeux
Résumé :
L’information scientifique et technique (IST) évolue au rythme des
nouvelles technologies de l’information et de la communication, du marché
et des politiques de recherche nationales et internationales. Son
développement reflète les besoins des différentes communautés
scientifiques, notamment dans les domaines émergents ; en même temps, elle
façonne à sa manière le fonctionnement et la cohésion de ces communautés.
Depuis l’invention de la revue scientifique par Henry Oldenburg et Marin
Mersenne au 17e siècle, la principale fonction de la communication
scientifique a été l’enregistrement d’une découverte ou idée pour protéger
la propriété intellectuelle de son auteur, puis la diffusion, l’évaluation
par les pairs et l’archivage des résultats de la recherche. Pendant trois
siècles, la revue est restée le vecteur central de la communication
scientifique, avec une évolution formidable à l’image de l’accélération de
la recherche fondamentale et appliquée.
Depuis plus de dix ans, technologies, marché et politiques bouleversent
l’évolution de l’IST. Revues électroniques et e-books font partie du
quotidien des chercheurs, l’accès aux ressources numériques s’organise à
travers les portails des différents organismes et établissements, et
Internet impacte d’une manière significative les circuits de dissémination
et circulation de la littérature grise.
Favorisés par les technologies, poussées par les besoins d’investissement,
attirés par un marché en forte expansion avec des gains considérables, de
véritables empires d’édition scientifique se sont formés par le jeu des
fusions et rachats avec le risque de freiner l’innovation et la diffusion
des savoirs et de maintenir des prix (trop) élevés. Mais la communication
scientifique est également tributaire des politiques : modes de pilotage,
de financement et d’évaluation, choix des domaines prioritaires,
modification des structures et fonctionnement des organismes,
investissement dans la production, acquisition et diffusion de
l’information et des résultats de la recherche, tout cela a un impact
direct et immédiat sur les modes de communication scientifique.
Notre communication fera le point sur les évolutions significatives de
l’IST, ses nouvelles formes et modes de communication. Parmi les sujets :
le développement de la chaîne de valeur de l’édition scientifique, le
mouvement vers l’accès libre à l’information et le Web 2.0. Nous décrirons
quelques résultats sur l’usage de l’IST en ligne, et nous donnerons un
aperçu sur quelques enjeux majeurs de l’IST dans l’environnement numérique.


Thème 2 : La littérature grise – un état de l’art

Résumé:
Il existe plusieurs définitions de la littérature grise, la plus connue
étant celle dite de Luxembourg (1997) : « [Grey literature is] that which
is produced on all levels of government, academics, business and industry
in print and electronic formats, but which is not controlled by commercial
publishers ». La définition met en évidence deux caractéristiques majeures
de cette information « souterraine », « éphémère » ou « non conventionnelle
» : d’une part son universalité et son ubiquité, d’autre part la difficulté
de l’identifier et d’y accéder par les circuits commerciaux de l’édition.
Traditionnellement, la notion de littérature grise scientifique regroupe
trois catégories de documents, souvent à petit tirage : conférences,
rapports et thèses. Mais dans la mesure où la littérature grise se définit
par son mode de diffusion, la liste des documents gris est a priori sans
fin. Et il est évident aussi que les nouveaux modes de diffusion –
Internet, les archives ouvertes, le Web 2.0 etc. – ont un impact
significatif sur le concept même de la littérature grise.
Notre communication essaiera une introduction générale sur la littérature
grise – ses réseaux, projets et publications, sa typologie, son acquisition
et ses collections, son impact scientifique, sa place dans l’environnement
du « open access » et de l’eScience, la question de qualité (peer review)
et du contrôle bibliographique, etc. Nous donnerons aussi quelques idées
sur une nouvelle conceptualisation de la littérature grise, sous l’aspect
économique et fonctionnel, et sur son avenir.
La communication s’appuiera sur les résultats de nos projets d’études et
de recherches dans le domaine de la littérature grise et se situe aussi
dans le contexte de nos recherches en cours, notamment sur une nouvelle
définition de la littérature grise, sur le rôle du peer review dans ce
contexte, et sur l’analyse statistique de l’usage de la littérature grise
dans les archives ouvertes.

Les personnes  intéressées  sont cordialement invitées

Mme Bebbouchi Dalila
Présidente du comité d’organisation du 25ème anniversaire du CERIST

We are using cookies to give you the best experience. You can find out more about which cookies we are using or switch them off in privacy settings.
AcceptPrivacy Settings

GDPR